Affichage des articles dont le libellé est Bardin. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Bardin. Afficher tous les articles

mercredi 8 janvier 2020

MON AGPP JUSTIN COUROUVE

Justin Jean Nicolas COUROUVE (1842-1921),
imprimeur-lithographe,

Mon arrière-grand-père côté paternel (AGP.P) est né en le domicile de ses parents Joseph François Courouve et Marie-Thérèse REDEL 89 rue Brûlée à Thionville (Lorraine [Moselle]) le 7 juin 1842 à 3 heures et demie du matin ; acte n° 187 ; témoin Jean Weisse âgé de 26 ans.
Signature du père sur l'acte :


La rue Brûlée, actuellement

demeurant à Paris, 7 passage Feuillet (devenu rue Pierre-Dupont en 1892), 10e, puis 208 rue du Faubourg St Martin, 10e,

décédé à 73 ans, alors sans profession, le 17 novembre 1921 à 12 heures en son domicile au 83 boulevard de la Villette à Paris, 10e : acte n° 5307 établi le 18 novembre 1921 sur la déclaration de Henri Desvenain, 27 ans, et d'Alexandre Viard 27 ans, employés 10 rue Hittorf, déclaration recueillie par Charles Veil adjoint au maire.


Ascendance

Fils de Joseph (Jean) François Courouve, mon AAGP.P, né à Thionville (Moselle) le 6 février 1810 à sept heures du matin, témoins Antoine Risela, 71 ans, avocat, et Jean Mathias Waisse, 58 ans, employé à la mairie.


Instituteur, 89 rue Brulée, puis concierge à Paris 10e, décédé le 2 novembre 1860 à Paris, 10e (V4E 1088, vue 21G/31), passage Feuillet n° 2 ; déclaration faite par Martin Courouve, fils âgé de 23 ans, employé, demeurant rue du Faubourg-Saint-Martin.
lui-même fils de Jean Nicolas Courouve, mon AAAGP.P donc,  né en 1760 à Novéant (Moselle), menuisier, décédé le 7 novembre 1826 à Thionville, ou le 16 novembre 1826 à Paris (filae) ; fils de Jean Nicolas Courouve et de Marie Thérèse Collignon.
et de Madeleine Méné, mon AAAGM.P, née à Thionville en 1764, sans profession, décédée le 10 mars 1835 à 5 heures du matin (acte N° 175) à Thionville, en sons domicile 255 rue de la Place d'Armes ;
Madeleine Méné fille de François Méné et de Marguerite Ognon



Mariage Jean Nicolas Courouve x Madeleine Méné : le 12 avril 1792 à Thionville :
" L'an 1792 le 12 avril après la publication d'un ban faite dans cette paroisse sans découvrir d'empêchements et vu la délivrance de deux autres en date du 27 mars signés François évêque de la Moselle, après la cérémonie de fiancailles, nous curé soussigné avons donné la bénédiction nuptiale à Jean Nicolas Courouvre [sic] dragon au 7e régiment muni de la permission de se marier en date du 25 mars signée Duverger premier lieutenant colonel commandant le dit régiment ; âgé d'environ 30 ans, fils de Jean Nicolas Courouvre [sic] vigneron et de Marie Thérèse Collignon, natif de Novéant [sur-Moselle] de cette paroisse d'une part ; et à Madeleine Méné âgée d'environ 23 ans fille de François Méné jardinier et de Marguerite Ognon aussi de cette paroisse d'autre part ; ont assisté à leur mariage en qualité de témoin du côté de l'épouse Antoine François Collignon volontaire au second bataillon du département de la Meurthe; Nicolas Damblé laboureur au ...... ; du côté de l'époux François Méné son père consentant à son mariage et Jean Baptiste Méné jardinier qui ont signé avec les époux.
Signatures des époux :


et de Marie Thérèse REDEL(LE), née le 6 février 1819 à Metz (Moselle) à sept heures du matin, sans profession en 1843 ; le dit [Dominique] Redel a déclaré ne savoir signer.
fille de Dominique Redel, manœuvre, né à Marsilly (canton de Pange, arrondissement de Metz-Campagne, Moselle) le 23 septembre 1780 (selon l'acte de mariage), domicilié de droit et de fait à Metz rue Mazelle en 1815. Fils majeur du défunt (en 1815) Étienne Redel et de Marie Lauvray ses père et mère.
et de Marguerite BARDIN son épouse née à Metz le 18 octobre 1786, fille majeure de Jean Bardin et de défunte Jeanne Barbé. Sans profession puis concierge puis femme de ménage, veuve en 1860, décédée 47 Bd de l'Hôpital à Paris (13e) le 3 mai 1869, femme de ménage, demeurant 6, avenue Parmentier à Paris, veuve de Jean François Courouve, Vue 11D/32
Mariage Dominique Redel x Marguerite Bardin le 3 janvier 1815 les onze heures du      matin à Metz, Moselle .

Mariage Joseph François Courouve x Marie Thérèse Redel (acte n° 59) le 7 octobre 1835 à 11 h à Metz (Moselle) ; le futur époux se trouvant dans l'impossibilité de produire les actes de décès des aïeux et aïeules, déclare par serment qu'il ignore le lieu de leurs décès et leur dernier domicile ; parmi les témoins, Pierre Sabattier, 35 ans, manœuvre, et François Redel, 47 ans, aussi manœuvre, le premier beau-frère de l'époux, le second oncle paternel de l'époux.


Justin Jean Nicolas frère cadet de
Martin Courouve, né le 27 avril 1838 à six heures du matin 89 rue Brûlée à Thionville (Moselle) ; donc fils de Joseph Courouve et de Thérèse Redel(le) ; marié à Hélène Joséphine Soufflard le 17 septembre 1859 à Paris, 5e ancien, selon l'état-civil reconstitué. 
Un enfant, Aimé Eugène Courouve, né le 7 mars 1863 rue des Recolets à Paris (10e), décédé le 26 novembre 1867 à Paris, 11e.
 " Courouve Martin né le 27 avril 1838 à Thionville, domicilié à Montreuil-sous-Bois (Seine), déclare opter pour la nationalité française le 12 juillet 1872. " (Bulletin des lois). Recensé à Pont-sur-Yonne (Yonne) en 1906 (chef de ménage).
et frère aîné de Marie Célestine Courouve, née en 1845 à Thionville, couturière, célibataire, décédée à Paris 17e le 14 juillet 1889 ; vue 9G/31.
Mariage


Mariage Courouve x Purzycki le 4 novembre 1876 à Paris 10e ;
Témoins :
Jean Michot, garçon de bureau, 46 ans,
Léopold Sabatier, peintre sur porcelaine, 44 ans, cousin de l'épouse,
Auguste Jean Baptiste Absil, cocher, 33 ans (né le 2 mars 1843 aux Batignolles),
Charles Théodore Wisler, tailleur de limes, 35 ans, beau-frère de l'épouse.
Enfants


Julien-René-Jules COUROUVE (mon grand-père paternel, GPP), né le 3 octobre 1877 au 31 rue de Sambre-et-Meuse à Paris (10e) [Archives de Paris, V4E 3727, vue 15D/16] -
Mariage Courouve x Daubert : le 15 mars 1906 à Paris (18e), leurs parents respectifs présents et consentants ; divorce le 21 avril 1926. 
Second mariage Courouve x Adalbertine Catherine Barta : le 28 mars 1929 à Paris (10e). Adalbertine Catherine Barta, née à Rudolfstadt, Bohême (aujourd'hui République tchèque) le 22 avril 1901, secrétaire-traductrice à la compagnie Wintertur.,
Fille d'Adalbert Barta, domicilié 5, rue de la tombe-Issoire (Paris, 14e) en 1929.
décédé au 130 rue du Faubourg-Poissonnière à Paris (10e) le 23 novembre 1957, dessinateur-graveur.
Conscrit classe 1897, 1er bureau, liste principale, matricule 4574 (vue 17/19). Croix de guerre 1914-1918, comme mon grand-père maternel Éon,


Cécile Blanche Reine Courouve, née le 10 mars 1882 à Paris (10e), vue 30G/31couturière, domiciliée 4 rue Burnouf (Paris, 19e) avec ses père et mère.

Mariée à Noël Gustave Jardin, étalier, (né à Paris, 11e, le 6 décembre 1872) le 21 novembre 1899 à Paris, 19e ; acte N° 1185 (registre V4E 10600, vue 31D/31).

L'an 1899 le 21 novembre à 11 h 40 du matin, Acte de mariage de Noël Gustave Jardin, né à Paris, 11e arrondissement, le 6 décembre 1872, étalier, domicilié 239 rue Saint-Maur avec ses pères et mère ; fils majeur de Adolphe Clément Jardin, pâtissier, et de Adélaïde Aurélie Haquart, son épouse sans profession, présents et consentants d'une part - Et de Cécile Blanche Reine Courouve, née a Paris, 10e arrondissement, le 10 mars 1882, couturière, domiciliée rue Burnouf avec ses père et mère ; fille mineure de Justin Jean Nicolas Courouve, imprimeur, et de Reine Amélie Purzycki, son épouse, couturière, présents et consentants d'autre part.
Témoins : Urban Edouard, 49 ans, horloger, deumeurant 54 avenue de la République à Montrouge (Seine), cousin de l'époux.
Cotte Edouard, 38 ans, mécanicien 52 rue de Sambre et Meuse.
Nagler Pierre, 57 ans, graveur, 87 rue du Fb Saint-Denis.
Batut Joseph, 52 ans, maroquinier, 17 rue de Rébéval.

Décédée le 29 décembre 1967 à Amilcar (Tunisie).