Affichage des articles dont le libellé est valeur. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est valeur. Afficher tous les articles

mercredi 27 mars 2019

LE CONCEPT DE VALEUR


Page en construction pour la réunion du 1/4 du café-philo de Montluçon.


Value, Wert(h)

Latin valor, force, santé, vaillance.

Racine indo-européenne, qu’on retrouve dans l’allemand Gewalt, ce qui prime, ce qui oblige, ce qui domine absolument. Vale ! disaient les Latins pour se saluer, c’est-à-dire « porte-toi bien » ; la santé est la condition de réalisation des valeurs

Maths : valeur numérique, valeur absolue, valeurs propres d'une matrice.

Économie : valeur d'échange, valeur d'usage (Aristote, Politiques, I, ix, 1257a 6-43) ; value in use (Adam smith) ; valeur actuelle et valeur acquise d'une série d'annuité.

Valeurs morales. Vertus cardinales : la prudence, la tempérance, la force d'âme et la justice. Vertus théologales : foi, espérance et charité.

« Quelles étaient les vertus tant recommandées par les Sages de la Grèce ? La force, la tempérance et la prudence. Jésus-Christ seul pouvait enseigner au monde que la foi, l'espérance et la charité sont des vertus qui conviennent à l'ignorance comme à la misère de l'homme. » (Génie du christianisme, Première partie, livre II, chapitre 2. Là, on se demande si François-René de Chateaubriand n'était pas ironique.

Nietzsche : " La probité ne fait partie ni des vertus socratiques ni des vertus chrétiennes : c'est l'une des plus récentes vertus " (Aurore Pensées sur les préjugés moraux, § 456, 1881).

Chesterton : " The modern world is full of the old Christian virtues gone mad. " (Orthodoxy, 1908, chapter III "The Suicide of Thought").
Chesterton range parmi les vertus chrétiennes la pitié, ce qui peut se comprendre, et - plus surprenant - la vérité :
" The virtues have gone mad because they have been isolated from each other and are wandering alone. Thus some scientists care for truth; and their truth is pitiless. Thus some humanitarians only care for pity; and their pity (I am sorry to say) is often untruthful. "

Valeurs républicaines :



* * * * *


MONTAIGNE

" Appelons valeur en elles [en les choses] non ce qu'elles apportent, mais ce que nous y apportons. Sur quoi je m'avise que nous sommes grands ménagers de notre mise. " Essais, I, 14.

J'aime aussi Lucain, et le pratique volontiers : non tant pour son style que pour sa valeur propre et vérité de ses opinions et jugements. II, 10.

L'ouvrage, de sa propre force et fortune, peut seconder l'ouvrier outre son invention et connaissance et le devancer. Pour moi, je ne juge la valeur d'autre besogne plus obscurément que de la mienne: et loge les Essais tantôt bas, tantôt haut, fort inconstamment et douteusement. Il y a plusieurs livres utiles à raison de leurs sujets, desquels l'auteur ne tire aucune recommandation, et des bons livres, comme des bons ouvrages, qui font honte à l'ouvrier. III, 8.


Pierre Corneille, Le Cid, II, 2 :



La Valeur de la vie de Eugen Dürhing (1865). Ouvrage cité par Nietzsche.


NIETZSCHE
Paul Mathias :" La référence à la notion éthique de valeur ne peut en tout état de cause pas faire l'économie de la critique que lui portera Nietzsche. " Encyclopédie philosophique universelle, Notions philosophiques, entrée " VALEUR ".
Fragments posthumesP I 20b, été 1872 - début 1873 : 
[24] : Il ne s’agit pas d’une destruction de la science, mais d’une domination. Elle dépend en effet totalement dans tous ses buts et méthodes de conceptions philosophiques, mais elle l’oublie facilement.La philosophie qui domine doit penser le problème de savoir jusqu’où la science doit se développer : elle doit fixer la valeur.

Humain, trop humain. Un livre pour les esprits libres (1878) :
V, § 266 : la valeur que l’on méconnaît ordinairement : les professeurs parlent la langue abstraite de la grande culture [Cultur].

Fragments posthumes, NV 3, été 1880 : [27] : on ne peut déterminer la valeur de la moralité qu’en la mesurant à quelque chose, par ex. à l’utilité (ou au bonheur) ; mais il faudrait aussi mesurer l’utilité à quelque chose – toujours des relations – la valeur absolue est une absurdité.

W I 1, printemps 1884 : [289] : De la hiérarchie [Range] : La terrible conséquence de l’ « égalité » – finalement chacun croit avoir le droit de d’accès à tout problème. Toute hiérarchie [Rangordnung] a disparu.
[355] : Hiérarchie : celui qui détermine les valeurs et dirige la volonté de millénaires par la direction qu’il donne aux natures les plus élevées, est l’être humain suprême [höchste].

Par-delà bien et mal (1886),
I " Des préjugés des philosophes ", § 1 : " La volonté de vérité [...] Nous interrogeâmes la valeur de cette volonté. " [Wir fragten nach dem W e r t h e dieses Willens]
IX " Qu'est-ce qui est aristocratique ? ", § 257 : Jusqu’ici toute élévation du type humain a été l’œuvre d’une société aristocratique, et il en sera toujours ainsi ; l’œuvre d’une société hiérarchique qui croit à une longue échelle hiérarchique et la la différence de valeur de l’homme à l’homme et qui a besoin d’une sorte quelconque d’esclavage.

La Généalogie de la morale. Un écrit polémique (1887),
Avant-propos, § 6 : " mettre en question la valeur même de ces valeurs "
I, § 10 : le soulèvement des esclaves dans la morale commence lorsque le ressentiment [en français dans le texte] devient lui-même créateur et engendre des valeurs : le ressentiment de ces êtres à qui la réaction véritable, celle de l’action, est interdite, et que seule une vengeance imaginaire peut indemniser. […] Cette inversion du regard posant les valeurs - la nécessité qui pousse à se tourner vers le dehors plutôt que vers soi-même - cela relève justement du ressentiment.
§ 17 : Remarque : le philosophe doit résoudre le problème de la valeur, il doit déterminer la hiérarchie des valeurs.

W II 2, automne 1887 : [69] : Qu’on lise simplement Pétrone immédiatement après le Nouveau Testament : comme l’on respire, comme l’on chasse loin de soi les miasmes de la maudite momerie !
[93] : est-ce que l’ordure antique n’a pas plus de valeur que toute cette petite sagesse prétentieuse, cette momerie chrétienne ?

W II 2, automne 1887 : 
[76] : le mariage vaut exactement autant que ceux qui le concluent : donc il est en moyenne de peu de valeur – : le « mariage en soi » n’a encore aucune valeur, – comme d’ailleurs n’importe quelle institution.

W II 6a, printemps 1888 : [79] : Les valeurs des faibles ont le dessus parce que les forts les ont reprises, pour gouverner grâce à elles …

W II 7a, printemps-été 1888 : [21] : ce livre [Naissance de la Tragédie] est même antipessimiste : en ce sens qu’il enseigne quelque chose qui est plus fort que le pessimisme, qui est plus divin que la "vérité" : l’art.
[32] : quelle dose de vérité un esprit sait-il supporter, quelle dose de vérité peut-il risquer ? Voilà qui devient pour moi le vrai critère des valeurs.
[40] : <6> « Il est indigne d’un philosophe de déclarer : le bon et le beau ne sont qu’un : si, en plus, il ajoute "le vrai également", il mérite la bastonnade. La vérité est laide : nous avons l’art afin que la vérité ne nous tue pas. »
<6>
<6>L’Antéchrist (1894), § 13 : nous les esprits libres, nous sommes déjà une "invalidation [Umwertung] de toutes les valeurs ", une vivante et triomphante déclaration de guerre aux anciennes notions de "vrai" et de "faux".
<6>
<6>Patrick Wotling, entrée " Valeur " dans le Dictionnaire Nietzsche :
<6>

Oscar WILDE :
" CECIL GRAHAM. What is a cynic? [Sitting on the back of the sofa.]
LORD DARLINGTON. A man who knows the price of everything and the value of nothing. "
<6>
Lady Windermere's Fan, act 3 (1892).
<6>
<6>

Résultat de recherche d'images pour "poincaré valeur de la science"



" Guerre des dieux ", conflit des valeurs (Max Weber, 1919).


Gide : Valeur individuelle qui cède le pas à une valeur collective qui n'a plus de valeur du tout. (Journal)